page-header

La belle équipe

Quatre musiciens et chanteurs, pour une moitié du Québec (Liette Remon et Paul Marchand) et pour l’autre de Bretagne (Patrick Couton et Roland Brou).

 

L’ensemble présente depuis 2016 un spectacle original, dynamique et sensible, teinté des couleurs que chacun y apporte. Récits de vie, réels ou imaginaires de Bretagne, du Québec, d’Acadie ou de Louisiane, mettent l’humain au premier plan de toutes ces chansons.

 

Répertoires traditionnels et compositions évoquent les grandes tourmentes de l’Histoire, mais aussi la rudesse du travail dans les chantiers, les amours malheureuses d’un pêcheur de Loire… Les mots savent émouvoir car, au-delà de l’anecdote et du fait local, ils touchent à l’universel.

 

La Belle Équipe s’est produite au Québec au festival Chants de Vielles (St-Antoine-sur-Richelieu), au festival Harmonies Celtiques (Cantons-de- l’Est) ainsi qu’aux Rendez-Vous ès-Trad (ville de Québec).

Roland BROU

Né en 1958 à Nantes, il commence à chanter sur les scènes de fest-noz dès dix-sept ans mais c’est sa rencontre avec le groupe « l’Écho des luths » en 1985 qui sera déterminante pour lui. Depuis lors, il s’attache à présenter sur scène ou sur disque la richesse des traditions chantées de Haute-Bretagne. En 1995,

c’est le début de l’aventure des 4 Jean, où le chant traditionnel vient se frotter à des sons très rock. En 1998, il forme le trio de chant BHQ avec Charles Quimbert et Mathieu Hamon. Puis il rejoint d’autres formations telles que Roquio (chansons de Loire), Filifala (groupe breton/gallo/malgache) et forme un duo avec le guitariste Patrick Couton. Il a joué avec ces différents groupes sur la plupart des scènes de musique traditionnelle en France mais aussi en Grande-Bretagne, Belgique, Allemagne, Suisse, République tchèque, Pologne, Nigéria, Québec, Etats- Unis, Corée du Sud.

Patrick COUTON

Tout jeune il joue du classique à la flûte traversière, puis du musette sur l’accordéon chromatique paternel avant de s’intéresser à la guitare et aux instruments à cordes lorsqu’il découvre la musique traditionnelle (d’abord américaine puis française) à la fin des années 60 et commence à se produire en public au Bateau-lavoir de Nantes.

Musicien professionnel depuis 1974, ses tournées avec en particulier Georges Fischer ont conduit ce poly-instrumentiste et touche-à-tout musical un peu partout en France, en Europe et aux Etats-Unis qui reconnaissent

en lui un spécialiste de l’autoharp. Ses goûts éclectiques en la matière s’illustrent dans les différents groupes dont il a été ou est encore membre, parmi lesquels Couton-Fischer (chanson française swing et blues), Boutet-Couton-Fischer (répertoire Bourvil), Vertigo (compositions instrumentales d’influence traditionnelle), Erin (musique irlandaise),

Roquio (chansons de Loire), Brou- Couton, Sweet River Band (Americana Music).

Paul MARCHAND

Natif de la région de Lanaudière, Paul s’est inscrit tout naturellement dans le milieu de la musique traditionnelle.
Il est membre fondateur des groupes Manigance et Entourloupe. Avec ces deux groupes, les tournées tant en Europe, aux États-Unis qu’au Canada, se succèdent. Depuis plus de dix ans, il joue en trio avec la chanteuse Stéphanie Gagnon et le violoniste Martin Racine.

Il est aussi guitariste de Tess Leblanc, Desi Wilkinson (flûtiste irlandais) et Laurie Hart (violoniste américaine).
Avec une trentaine d’enregistrements à son actif, c’est aujourd’hui un guitariste-chanteur d’une grande sensibilité, qui possède un son et une rythmique bien à lui.

Liette REMON

Violoneuse et chanteuse, Liette Remon a produit en solo deux disques : Comté de Gaspé Sud et Un p’tit air de famille mettant en valeur son riche héritage musical familial gaspésien. Elle crée la Fanfare Monfarleau, Bobelo, Serre l’Ecoute, Le tour de la Gaspésie et le quatuor à cordes Talencourt avec lesquels elle trace de nouvelles voies pour interpréter la musique traditionnelle du Québec. En 2010, elle reçoit le prix Innovation/Tradition décerné pour la première année par le Conseil Québécois du Patrimoine Vivant. En 2013, elle est finaliste pour les prix du patrimoine de la ville de Québec dans la catégorie Porteurs de tradition.